© Silène Audibert
Built with Indexhibit

Vision, du corps végétal, où l’homme est plante ; la terre , les végétaux comme des bêtes aux sexes épanouis, en bouquet, visage, puissance des forces de croissance et de vie. Les troncs : poids des corps, corps morts, absents, endormis, corps abandonnés par la vie plus que ne le sont les troncs morts coupés déposés sur le bas côté des chantiers. De l’inquiétude, de la mort et de la naissance de ces formes fantômes, formes qui vont se vider, et témoigner en statues, prises au vif dans un temps ou elles tendent vers... les troncs forts déversant la vie dans un flot continu, symbole de régénérescence. Les apparences éteintes comme vivacité, vie, explosion, éternel mouvement de la métamorphose, de la pourriture, de la mort.
2011 / papier en rouleau, pinceau et encre de chine / collection de différents formats ( 90 x 250 cm )

https://silene-audibert.com/files/gimgs/th-22_22_joilevue.jpg
https://silene-audibert.com/files/gimgs/th-22_22_planche-coulee.jpg
https://silene-audibert.com/files/gimgs/th-22_22_detailfeuille2.jpg
https://silene-audibert.com/files/gimgs/th-22_22_ensembleetjeanluc.jpg
https://silene-audibert.com/files/gimgs/th-22_22_la-toupie.jpg
https://silene-audibert.com/files/gimgs/th-22_22_lepenitent.jpg
https://silene-audibert.com/files/gimgs/th-22_22_le-bain.jpg
https://silene-audibert.com/files/gimgs/th-22_22_accroch4.jpg
https://silene-audibert.com/files/gimgs/th-22_22_detail1.jpg
https://silene-audibert.com/files/gimgs/th-22_22_accroch2_v2.jpg
https://silene-audibert.com/files/gimgs/th-22_22_sebastien.jpg
https://silene-audibert.com/files/gimgs/th-22_22_trognon_v2.jpg
https://silene-audibert.com/files/gimgs/th-22_22_pointecouleur-auto.jpg